26 décembre 2007

CSR Corporate Social Responsability ou Responsabilité sociale des entreprises RSE

Connaissez-vous le concept de responsabilité sociale des entreprise RSE ou encore sous le sigle anglophone de CSR Corporate Social Responsability ?

On entend de plus en plus parler de l'importance pour les entreprises de se doter d'une telle politique. Possédez-vous la vôtre ? Devez-vous en développer une ? N'est-ce pas une simple technique ou stratégie de marketing des années à venir ?

Plusieurs croient en effet, que plus d'une entreprises a adhéré à une telle pratique des gestion pour encore mieux créer une perception positive de leurs activités commerciales et vendre plus.
Pour d'autres, il s'agit d'un must et d'un naturel. L'UQAM a même sa Chaire de responsabilité sociale et développement durable.

De toute façon, la perception positive de la valeur de votre entreprise et la justification de votre rôle de citoyen corporatif responsable doit maintenant faire partie des valeurs essentielles pour être accepté socialement. L'acceptabilité sociale d'un projet, d'une idée, de votre entreprise et des produits que vous commercialisez, n'est plus une simple idée ou un concept. Vos clients vous questionneront et leur décisions de faire affaires avec vous dépendra de votre adhésion ou non à ces concepts.

Et vous ? Quelle place donnerez-vous à ce concept ?

Vous souhaitez en discuter ? N'hésitez pas à communiquer avec nous pour un challenge d'idées.
Benoit Grenier
514-444-3218
benoit.grenier@i8020.com
http://www.i8020.com/

quelques liens pour en savori plus:
Google: responsabilité sociale
Gouvernement du Canada
UQAM: Chaire de responsabilité sociale et développement durable
Wikipédia
Regroupement pour la responsabilité sociale

14 décembre 2007

Ventes et développement des affaires selon i8020


La vente : une science ?

La vente a souvent été décrite comme un art. C'était peut-être le cas autrefois, quand elle demandait plus de talent que de connaissances. Mais aujourd'hui, les spécialistes en tout genres, exigent une approche hautement professionnelle !

Vendre, c'est persuader et, dans ce sens, c'est une activité que tout le monde pratique. C'est vanter quelque chose de manière à ce que les gens aient envie de l'accepter ou d'y consentir. C'est ce que nous faisons chaque fois que nous exprimons une opinion ou que nous nous efforçons de faire bonne impression. De ce point de vue, on comprend l'Américain qui parle carrément de vendre sa personnalité ou ses idées.

Cette activité est fondamentale dans notre société. Un homme et une femme s'unissent pour fonder un foyer parce qu'ils ont su se plaire l'un l'autre. Les gens travaillent parce qu'ils ont réussi à convaincre un employeur qu'ils pouvaient lui être utiles. Les politiciens sont élus parce qu'ils ont persuadé l'électorat de la justesse de leurs vues. Et pour prôner l'honnêteté et la décence à leurs ouailles, les pasteurs ont recours aux techniques des vendeurs.

pour lire la suite....

09 décembre 2007

AirMédic ambulance aérienne, Vidéo à Montréal Québec CANADA

AirMédic sauve des vies. Voyez un des hélicoptères utilisés par leur équipe.
Devenez membre de la fondation AirMédic pour quelques dollars par année.






Quelques nouvelles où AirMédic est cité et a soutenu une situation d'urgence où l'évacuation aéro-médicale en pré-hospitalier fût rendue nécessaire.

CyberPresse: Un conducteur perd la vie près de Sacré-Coeur
Radio-Canada: Aciident mortel
TQS: La route fait une autre victime
Sympatico: Haute Côte-Nord, une autre victime


Une évidence souvent méconnue de plusieurs !

N'oublions jamais que:

Wars begin where you will. But they do not end where you please.
- Machiavelli -

Traduction libre: Les guerres débutent quand on les décide mais ne se terminent jamais lorsqu'on le désire. - Machiavel -

Pour en savoir plus sur Machiavel, théoricien de la politique et de la guerre.


en anglais: Niccolo Machiavelli

Mon impression suite au visionnement du film: Le retour des braves (Home of the Brave)

02 décembre 2007

Deux hélicoptères pour sauver des vies ! AirMédic ambulance aérienne

AirMédic ambulance aérienne vient d'effectuer sa 320 ième mission cette année. Oui, maintenant c'est vrai, AirMédic est bien installée à Montréal et démontre encore une fois que les différentes missions de transports d'urgence héliportées inter-hospitaliers sont une réalité et un besoin pour le Québec.


Le Journal de Montréal par le site Canoe dresse un portrait de l'organisation. À voir absolument.
Cliquer ici pour consulter l'article du Journal de Montréal

Pour devenir membre, appelez dès maintenant le 1-866-673-3838 ou http://www.airmedic.net/

28 novembre 2007

Gestion des risques: SCL-CAL Québec / Chaîne d'approvisionnement et logistique Québec


Conférence sur la fraude et la gestion des risques pour SCL-CAL Québec.

Vous trouverez en cliquant sur le lien suivant l'intégrale de la conférence sur le vol, la fraude, la gestion des risques prononcée ce matin à Montréal par Benoit Grenier et Gary McConnell.

Je tiens à remercier Messieurs Guy Champagne, membre du conseil d'administration et directeur chez Ryder Logistic et Stéphane Lauzon, président du chapitre Québec de SCL-CAL et président de Groupe 4L2 inc de nous avoir invité à présenter cette allocution.

Je vous invite aussi à visiter le site de Groupe 4L2, une firme d'experts-conseil spécialisée en Logistique de Distribution Appliquée. Une équipe dynamique et une expertise reconnue.

Supply Chain & Logistics Association Canada (SCL) is a non-profit organization of business professionals interested in improving their logistics and supply chain management skills through a comprehensive program of education, research and networking opportunities.
SCL also serves companies wishing to gain strengthened awareness of government activity affecting their supply chain operations; access to training and education opportunities; and, information on global trends in logistics.
Active and growing chapters across the country form our foundation. Focusing on particular regional issues and professional development, seminars and other events allow the Association to serve members' specific needs.

Mission
SCL exists to serve our members by advancing the logistics and supply chain profession in Canada through:
Communication and networking;
Education and training; and
Knowledge and leadership.
The Association attracts individual practitioners, consultants, service providers and teachers from throughout the industry and from all management levels.

26 novembre 2007

Un paragraphe à lire ! Relations publiques 337. RELP 337-089

Mes lectures quotidiennes me font voyager partout dans le monde. Je termine actuellement le collectif: Pourquoi bloguer dans un contexte d'affaires? Jacques Nantel, des HEC, signe la préface. Allez ! Un must pour la lecture des fêtes.

Un chapitre du livre m'a fait faire un petit sursaut. Enfin, un peu d'audace devant certains qui perçoivoient encore les relations publiques comme unidirectionnel.

Marc Snyder indique dans un teaser:

« Les blogues et médias sociaux sont la première opportunité pour les consommateurs de vraiment communiquer avec leurs publics. On retourne l’équation à 180°. Les consommateurs/membres/usagers/électeurs peuvent enfin communiquer directement avec les entreprises/associations/organismes/politiciens. »

Digitas en fait même la page frontispice de son site internet. On y parle du pouvoir du consommateur.

Les autres auteurs sont des blogueurs respectés: Martin Lessard, Michel Leblanc, Tristan Péloquin, Marie-Chantale Turgeon, Philippe Martin, Sylvain Carle, Martin Ouellette, Mario Asselin.

24 novembre 2007

Pourquoi www.i8020.com ? Communication, marketing, relations publiques, publicité, développement des affaires


Chez http://www.i8020.com/, nous vous offrons plusieurs services qui se démarquent de notre compétition par les éléments suivants :

Une mission novatrice : Améliorer ce qui est essentiel en innovant pour atteindre vos objectifs stratégiques.

Un engagement précis : Aider nos clients à bâtir une relation d’affaires forte et profitable tout en maintenant les plus hauts standards de professionnalismes de manière à préserver la confiance, la loyauté et l’intégrité de votre marque.

Parce que notre raison d’être dépend de la contribution positive à nos succès respectifs et au développement individuel de nos organisations par la conjugaison de nos bénéfices.

À cet effet et pour confirmer nos prétentions, voyons ensemble les critères de sélection qui devraient guider votre choix d’un fournisseur de services dans les domaines suivants :

  • Délégation du développement des affaires
  • Relations publiques;
  • Communications d'influence;
  • Renseignements et intelligence d'affaires;
  • Développement stratégique des ventes;
  • Relations avec les publics spécialisés;
  • Analyse du risque informationnel;
  • Défense d'intérêts corporatifs;
  • Gestion d 'enjeux et de crise;
  • Marketing interactif (Internet);
  • Gestion de carrière;
  • Internet (site, référencement, etc.);
  • Marketing relationnel;
  • Recherche, études, veille.

D’autres pourront signifier leur intérêts à retenir un cabinet par compétences :

  • Cabinets Conseils (Design, Marketing)
  • Services d'études, de veille et de sondages du marché
  • Centrales d'Achat & Régies (Affichage, Presse, Radio, mobile...)
  • Communication d'entreprise (Agences & Prestataires)
  • Communication Publicitaire (Agences, Groupes & Réseaux)
  • Communication Spécialisée (Com financière, crise, RP...)
  • Publicité sur lieu de vente (promotion et animation)
  • Photos Publicitaires (Banques & Studios)
  • Support publicitaire, signalétique (Classeurs, Enseignes, Valisettes, PLV...)
  • Studios (Films Pub, Montages sonores, Visuels, Vidéo...)
  • Agences de presse
  • Ogranisation de salons, foires et conférences
  • Services de marketing direct (télémarketing, publipostage direct...)

Industrie Canada fait mention de certains critères sur le comment choisir son fournisseur de services. Le rendement sur votre investissement demeure le premier critère. C’est sur ce point que http://www.i8020.com/ fera la différence. Cette notion est à la base de notre offre de service.

HSC présente dans son site internet quelques pistes pour choisir un fournisseur de services. Malgré le fait qu’il s’adresse à la sécurité informatique, la méthodologie exposée ici, composée de huit phases successives, vise à guider l'adoption de l'infogérance des services en sécurité.

Wikipedia présente une bonne définition du concept. Benoit Tardif de Secor-Taktik propose un modèle dans sa présention disponible.

Mais qui sont nos compétiteurs ? Voici une liste en construction qui vous permettra d’évaluer le marché. Nous mettrons cette liste d’agences, de cabinets, de boîtes, de compagnies, de… au fur et à mesure des semaines à suivre.

Expresso interactif

Lg2

Digitas

Palm Arnold

OSL marketing

Méduzarts

Bleublancrouge

Amen

Red l’agence

Beauchemin communication marketing

90degres.ca

Virusmarketing

Jaguar Média inc

Fjord Marketing interactif

Mix marketing

Oui marketing

Xpub marketing

Bos , agence de publicité

Tatoo Communication

Communication 7

Publistef

Le Saint publicité

Absolu communication

Groupe Rinaldi

BCP

Cossette Marketing

Ogilvy

Cabinet de relations publiques National

Morin communications

SHC Relations publiques

HKDP

Cybergénération

Marcotte communication

180degrés RP

Massy Forget

À suivre…

Benoit Grenier
514-444-3218
benoit.grenier@i8020.com
http://www.i8020.com/

21 novembre 2007

Journal l'Action parle des communications d'influence, des relations publiques et du développement des affaires


Le Journal l'Action de Joliette parle de nous dans son édition du 15 novembre 2007. www.i8020.com a offert cette formation sur les communications d'influence à plus de 15 entrepreneurs dans le cadre d'une campagne visant à faire connaître ses services et permettre aux entreprises présentes d’ajouter les communications d’influence à leur éventail d’outils de gestion d’entreprise.

Organisé par le CLD de Joliette et Monsieur Louis-David Malo, cette rencontre a permis aux entreprises présentes d’échanger sur l’importance des communications d’influence dans le développement des affaires.

Le cabinet de relations publiques www.i8020.com a conçu le programme de discussion et de formation qui fût fort apprécié par les entreprises présentes. Du blogue d’affaires aux campagnes publicitaires internet en passant par la redéfinition de la présentation individuelle des dirigeants d’entreprises, les animateurs Benoit Grenier et Anne-Marie Cordeau ont su captiver l’auditoire avec des exemples concrets du développement des affaires au Québec et de son importance.

Saviez-vous que plusieurs personnes vous Googlelisent avant de faire affaires avec vous ? Saviez-vous que le renseignement d’affaires est devenu chose courante dans le développement de vos relations ? Souhaitez-vous savoir qui parle de vous sur la toile et ce que l’on dit de vous? Qui sont vos vrais alliés dans le monde des affaires lanaudois ? Qui profite de vous et vous empêche de mener à bien vos opérations et votre rentabilité ?

La gestion de vos communications d’influence est une suite logique au marketing et à la publicité traditionnelle. C’est un concept novateur qui donne des résultats. Il fait appel à l’expérience terrain, au concret. On oublie trop souvent que les approches théoriques doivent être appliquées pour faire éclore leur plein potentiel. Ici au Québec, www.i8020.com croit que l’on est devenu protecteur de systèmes qui nuisent au développement économique. Il faut innover, tenter des expériences, essayer de nouveaux concepts. Trop souvent on nourrit l’immobilisme par la peur. Il faut tenter autre chose pour réussir et performer.

Comment évaluer la qualité de vos contacts d’affaires ? Comment mesurez-vous la valeur d’un prospect ou d’une éventuelle relation d’affaires? Possédez-vous les outils nécessaires pour qualifier une bonne affaire d’une mauvaise?

Et bien ici dans Lanaudière, ces entreprises ont compris l’importance de cette approche. Ils sont déjà les leaders de la région par un savoir novateur. Et vous?

Saviez-vous qu’à la base de toute bonne communication d’influence, les gens s'adressent à des gens. Comment cela se traduit-il dans votre entreprise ? Venez rencontrer l’équipe de www.i8020.com et du CLD de Joliette. Ils sauront comment vous aider.


20 novembre 2007

La facture AirMédic


Au Québec, les services pré-hospitaliers sont assurés par des ambulances terrestres de compagnies privées dans la majorité des cas. De plus, on assiste actuellement à une prise de conscience des délais d’intervention de ces derniers par la population et celle-ci demande une rapidité accrue du temps réponse. Saviez-vous que les techniciens ambulanciers du Québec aussi appelés paramédiques revendiquent depuis longtemps une meilleure couverture des territoires urbanisés par l’ajout, enautres d’effectifs ?

Il n’y a pas si longtemps et peut-être même encore aujourd’hui, il n’est pas rare d’encore voir des paramédiques sur des horaires sept (7) jours in et sept (7) en congé.

Savez-vous combien d’ambulance sont en attente dans le territoire où vous vivez ? Combien d’ambulance à Repentigny, Mascouche, Terrebonne, Saint-Jérôme, Joliette de jour ? Combien d’ambulance à Valleyfield et les environs ce soir et la nuit prochaine ?

Saviez-vous que le service d’ambulance est payant et que c’est vous qui devrez régler la facture ? Avez-vous une assurance pour les soins pré-hospitaliers dans votre police existante ?

Savez-vous quoi faire et qui viendra en cas de délai, d’inaccessibilité ou autres raisons. L’armée ? J’en doute. La Sûreté du Québec (SQ) ? Oui pour les sauvetages médiatisés et mais encore. Mais pour vous ? Qui sera-là dans les minutes qui viennent ? Le Golden Hour. Connaissez-vous ? Et que dire des transferts inter-hospitaliers. Ne pensez qu’au matin du 20 novembre 2007 où trois heures n’ont pas suffit pour effectuer le trajet Joliette-Montréal (Centre de commerce Mondial). Imaginez en urgence à bord d'une ambulance où c’est la vie de votre enfant qui est en jeux.

Connaissez-vous AirMédic ou Air Médic ou encore AirMedic, ambulance aérienne ? AirMédic est un service public d’ambulance aérienne complémentaire aux services pré-hospitaliers gouvernementaux et privés existants. AirMédic est une organisation à but non-lucratif soutenue par la population. Son financement est assuré entre autres, par les revenus des opérations d’évacuation aéromédicale effectuées et facturées (utilisateurs non-membres et assureurs) par la Société AirMédic et par la Fondation AirMédic avec ses membres donateurs. L’émission Enjeux en a d’ailleurs dessiner un portrait fort intéressant.

Oui, AirMédic sauve des vies. Combien vaut la vôtre ou celle de votre conjoint et enfants ? Êtes-vous de ceux qui pensent que tout est gratuit encore au Québec ? Faites-vous partie de ceux qui croient que l’État s’occupe de tout pour vous. À mon avis, les croyants de cette philosophie sont comme ceux qui s’imaginent que d’avoir un numéro de téléphone avec 514 veut dire que l’on vit à Montréal. C’est juste l’endroit où la lign1e du téléphone est rattachée. Cela fait longtemps que le 514-990-XXXX existe.

Ou encore comme d'autres qui s'imaginent tout est encore gratuit dans le domaine de la santé. Jetez un coup d'oeil à l'actualité.

Revenons à AirMédic. En cas d’accident ou de maladie grave, vous pouvez, 24 heures sur 24, demander l’intervention d’un hélicoptère de sauvetage médical d’AirMédic, ambulance aérienne.

AirMédic sera prêt à intervenir en 10 minutes suivant un appel d’assistance (30 minutes après 20h.) selon certains critères décisionnels médicaux bien précis et des conditions permettant un vol sécuritaire.

Mais tout cela. Ça doit coûter un bras ou une jambe (jeux de mot…). Et bien non si vous êtes prévoyant. De la même façon que vous prenez une assurance collision pour votre voiture ou une assurance habitation pour votre appartement ou votre maison, AirMédic vous permet de devenir membre de la fondation AirMédic.

Cette contribution à AirMédic est annuelle. Elle permet de soutenir la Fondation AirMédic. De plus, à cause de cette contribution, la Société AirMédic vous dégage des frais engendrés lorsque vous faites appel à nos services d’interventions. Soyez prévoyants ! Ne partez pas en forêt sans votre carte AirMédic. Ne faites pas comme ceux qui doivent payer la facture. Radio-canada en fait état dans reportage un peu baclé dans son émission La Facture (Radio-Canada)qui ne tient pas compte de la réalité. De plus, le soutien de la fondation est important puisqu'elle a selon les informations que l'on possède, a permis de payer la facture de Madame Anick Lauzon. Mais Radio-Canada n'a pas mis à jour son reportage. Et enfin, comme le reportage le dit si bien en terminant. Préparez-vous ! Planifiez. Vous avez le choix. Un tour de boîte de pick-up. Un tour d'hélico sur le plancher sans soins comme ceux présenté dans le reportage ou encore AirMédic (imaginez un peu ce que ce sera avec les nouveaux hélico ! ). Une carte de membre qui vaut son pesant d'or et qui aurait servie à Madame Lauzon en ayant possiblement été insouciantes, sans avoir calculer le risque de la forêt. Cela pourrait vous coûter cher. Vous savez. On en a toujours pour l'argent que l'on paie. La gratuité et l'escompte ne servent pas toujours bien nos intérêts...


Benoit Grenier
514-444-3218
benoit.grenier@i8020.com

Benoit Grenier est conseiller en développement des affaires et communication d'influence.
Il fait partie de l'équipe de http://www.i8020.com/. Il a complété ses études au Séminaire de Joliette et au Collège L’Assomption. Par la suite, il a fait ses études à l’UQAM au baccalauréat en administration des affaires (management). Après avoir œuvré dans le domaine des technologies de l’information pendant près de dix ans, il est retourné aux étude en sécurité industrielle et commerciale. Son expérience de près de 20 ans en consultation, investigation et gestion des risques et de la sécurité lui ont permis de connaître de multiples défis tant en matière de gestion de la sécurité, des technologies en matières de sécurité ainsi que des dossiers de gestion de crise auprès de plusieurs dizaines de clients différents. Couche-Tard, un de ses clients, lui a offert de concrétiser ses expériences comme employés. Un mariage qui a duré plus de 5 années comme directeur, Gestion des risques et sécurité. Son approche pragmatique, son sens des affaires et sa philosophie axée sur le rendement et la valeur ajoutée aux actionnaires sont les principaux enjeux qu’ils développent. Ses expériences du domaine du financement de risque et l’approche préventive sont deux caractéristiques qui dominent ses interventions. Enfin, ses nombreuse qualités de développeur d’affaires et de communications d’influence l’ont poussé vers 80/20, une boîte de communication où il exerce, à titre de conseiller principal, un rôle important au niveau des projets d’acceptabilité sociale et du renseignement d’affaires.

Je vous invite enfin à consulter le blogue d'Anne-Marie Cordeau

16 novembre 2007

Connaissez-vous le CAL ?







CAL QUÉBEC VOUS CONVIE À UN DÉJEUNER-CAUSERIE :

LE VOL, LA FRAUDE… JAMAIS CHEZ-VOUS ? VOTRE CONFIANCE EST VOTRE PIRE ENNEMI !

Vos marges s’effritent et vos écarts d’inventaire ne se réconcilient pas d’un décompte à l’autre. Vos employés deviennent de plus en plus muets. Que faire ?

Laissez votre entrepôt, vos documents de transport et le comportement de vos employés vous révéler des infor¬mations que vous ne soupçonniez même pas. Nos deux experts en la matière traiteront de ce sujet plutôt tabou dans l’industrie.

Lorsque vous retournerez dans votre entrepôt, vous ne regarderez plus les choses de la même façon. Vous de¬viendrez votre propre critique en matière de prévention des pertes.

MM. GARY MCCONNELL et BENOÎT GRENIER parta-geront leurs expériences et nous entretiendront sur le crime organisé, la gestion des risques, de la sécurité, la gestion des crises ainsi que de l’analyse stratégique.

Pour plus de détails



Congrès Aventure Écotourisme Québec


J'ai récemment assisté au congrès d'Aventure Écotourisme Québec au Mont-Gabriel.

Tout un congrès avec les producteurs de tourisme d'aventure au Québec sous le thème de
« Le gestionnaire de plein air : passionné et à son affaire! » qui se tenait à l’hôtel du Mont-Gabriel du 30 octobre au 1er novembre dernier.

Cet événement majeur fut un franc succès et toucha plus de 150 participants impliqués et préoccupés par les enjeux et défis de la gestion en micro-entreprise. Ce fut l’occasion d’échanger sur les actions à entreprendre ensemble pour réaliser la vision qui nous porte. Vous pourrez trouver le contenu et les outils issus des conférences présentées en ligne sur notre site Internet,

http://www.aventure-ecotourisme.qc.ca/

Découvrez également le nouveau site pour nos amis d'ailleurs: Quebec Adventure

http://www.quebecadventure.ca/page.php?page=accueil

10 novembre 2007

Conférencier: Réingénierie de la sécurité


J'ai récemment été invité comme conférencier par Federated Press afin de présenter ma vision de l'impartition en sécurité dans le cadre du sommet sur la réingénierie de la sécurité les 5 et 6 novembre dernier (2007) à Montréal.

Voici les thèmes que j'ai abordé lors de la conférence:

IMPARTITION DES SERVICES DE SÉCURITÉ

Comment choisir et travailler avec un fournisseur de services de sécurité
externe? Plusieurs raisons expliquent pourquoi un employeur peut
être amené à choisir l’impartition des services de sécurité: manque de
technologies, de temps, d’expérience, de ressources ou encore pour
des questions de confidentialité et de protection de la vie privée.

  • - Quand faut-il faire appel à une firme externe pour remplacer le service interne de sécurité?
  • - Pour quels besoins: personnel de sécurité, outils de surveillance, enquêtes, formation?
  • - Comment déterminer les mandats, les droits et obligations de l’impartiteur?
  • - Comment vérifier les antécédents d’une firme externe?
  • - Quelles sont les démarches à suivre et les pièges à éviter?
Je vous invite à communiquer avec moi pour obtenir les notes de la présentation. Il me fera plaisir de vous les transmetre et ou d'en discuter avec vous.

Benoit Grenier
514-444-3218
grenierbenoit@gmail.com

08 novembre 2007

Pourquoi blogger ? ou bloguer ? ou blog...


Michel Leblanc nous fait découvrir ce sourire du matin. Un petit message.

Source: ”Business
”Business

28 septembre 2007

Les stars du blogue: Une nouvelle génération


Faut-il payer les stars du blogue ? Ces blogueurs qu'on veut avoir partout pour le lancement de ceci, de cela ? Ces blogueurs qu'on veut pour analyser ceci ou cela sans égard à leur expertise et leurs orientations de blogueur ? Et combien pour chaque prestation ? Et dire que l'on nous a formé pour des discours oratoires chez les clercs. Où sont rendues nos grandes envolées oratoires? Dorénavant il faudra bloguer.

Michel Leblanc en parle dans son blogue et je trouve son commentaire fort pertinent. Et que dire de son ami de Transcontinental Guillaume Brunet ?
Qui devriendra LE BLOGUEUR EN CHEF AU QUÉBEC ? Faites vos paris. Les enchères sont ouvertes.

En passant, faites vite et commandez le livre du collectifs des blogueurs d'affaires. Pourquoi bloguer dans un contexte d'affaires ?


20 septembre 2007

Un nouveau projet de communication


L'Association Internationale Francophone de Cardiomyopathie Hypertrophique (AIFCH) de Genève vient de confier la tâche de développer et produire le plan de développement des affaires et de communications de l'Association pour les années 2008-2013 à Benoit Grenier de Sainte-Mélanie (Québec) CANADA.

Ce projet fait suite à de longues négociations et discussions avec le conseil d'administration de l'Association. L'AIFCH souhaite développer son membership à l'échelle de la Francophonie mondiale.

Elle sera d'ailleurs présente lors du prochain sommet (XIIe Sommet de la Francophonie de Québec) de l'Organisation Internationale de la Francophonie (http://www.francophonie.org/) qui se tiendra à Québec du 17 au 19 octobre 2008.

Cette XIIe Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage permettra à l'Association de présenter son plan d'affaires et de communication et permettre aux pays membres de bien connaître la mission de l'Association.

L'association a retenu mes services pour plusieurs raison dont la principale étant bien évidemment mes liens avec cette maladie qu'est la cardiomypathie hypertrophique (HCM) ou encore IHSS (Idiopathic Hypertrophic Sub-Aortic Stenosis)

L'expérience en communications d'influence et en développement des affaires fût aussi un critère majeur dans la décision de confier le mandat à un québécois. La venue du sommet à Québec pour les fête de 2008 (Québec 2008) n'a certainement pas nuit également au choix de ma candidature.

Bien de heures et des textes à produire et à rédiger pour la prochaine année !

19 septembre 2007

Saviez-vous que...


PLUSIEURS VERBES FRÉQUEMMENT UTILISÉS DANS LES DESCRIPTIONS DE POSTES SONT TRÈS UTILES AU BESOIN. EN VOICI QUELQUES UNS ! Pour vous aider à la mise à jour de votre CV...


AFFECTER
prescrire, spécifier, allouer, attribuer

AIDER
appuyer, faciliter, corroborer, maintenir, soutenir

AJUSTER
résoudre, régler, adapter

ANALYSER
étudier, déterminer, résoudre

APPLIQUER
utiliser, correspondre à, convenir, adapter, se qualifier, mettre en corrélation

APPROUVER
appuyer, sanctionner, attester, certifier, accréditer

ASSURER
garantir, rassurer, convaincre, certifier

AUTORISER
sanctionner, justifier, légitimer

COLLABORER
travailler avec, coopérer, aider

COLLECTER
regrouper, rassembler, tirer de, obtenir, demander, accumuler

COMMUNIQUER
faire connaître, transmettre, échanger, diffuser, exprimer

CONFÉRER
accorder, confier à, consulter, regrouper

CONSEILLER
donner des conseils, recommander, informer, consulter

CONSULTER
envisager, demander à, se reporter à, informer, délibérer, conseiller, conférer

CONTRÔLER
vérifier, tester, surveiller, observer, régler, assurer le suivi

COORDONNER
harmoniser, combiner, agir de concert, amener

CORRIGER
amender, rectifier, modifier, adapter, souligner

DÉLÉGUER
confier à, nommer, affecter, prescrire, allouer

DÉTERMINER
décider, résoudre, découvrir, décider, régler, occasionner, représenter

DÉVELOPPER
faire connaître, élaborer, expliquer, exposer, augmenter, promouvoir, traiter

DIAGNOSTIQUER
reconnaître, identifier, analyser, conclure

DIRIGER
transmettre, adapter, déplacer, indiquer, élargir, mener, démontrer, prescrire, déterminer

DISCUTER
raisonner, examiner, déclarer, envisager

ENCOURAGER
favoriser, stimuler, inspirer, inciter

ENQUÊTER
se renseigner, observer ou étudier, examiner

ENTREPRENDRE
causer, introduire, commencer, informer

ESTIMER
évaluer, juger, déterminer, peser, mesurer, considérer, fixer, calculer

ÉTABLIR
apporter, confirmer, reconnaître

ÉTUDIER
examiner, revoir, évaluer, prendre en considération, planifier, refléter

ÉVALUER
déterminer, estimer, apprécier

EXAMINER
inspecter, étudier, évaluer

FAIRE VALOIR
renforcer, contraindre, imposer, exhorter, exécuter, effectuer

FORMER
diriger, informer dans le cadre d'instructions, enseigner, préparer, donner des instructions, discipliner, montrer

FOURNIR
approvisionner, procurer, préparer, équiper

GÉRER
mener, diriger, s'occuper de, superviser

INFORMER
communiquer, transmettre des connaissances ou des renseignements, diriger, enseigner

INFLUENCER
obliger, diriger, toucher, changer, modifier

INSPECTER
parcourir, scruter, examiner

INTERPRÉTER
expliquer, analyser, concevoir, représenter, réaliser

MAINTENIR
conserver, supporter, soutenir, fournir, confirmer

MENER
guider, contrôler, diriger, transmettre

METTRE EN OEUVRE
réaliser, effectuer, fournir

ORGANISER
arranger, former, établir, causer, élaborer, intégrer

PARAÎTRE
indiquer, montrer, manifester, sembler

PARTICIPER
intervenir, prendre part à, participer à

PLANIFIER
concevoir, déterminer, organiser, prévoir, arranger, imaginer, penser à

PRÉPARER
organiser, préciser, rassembler, qualifier

PRÉVOIR
calculer, prédire

PRODUIRE
mettre en oeuvre, commencer, débuter, créer, construire

RECEVOIR
acquérir, contenir, accepter, permettre, porter

RECOMMANDER
confier, engager, conseiller, appuyer, rendre acceptable

RÉPONDRE
réagir, répliquer, rétorquer, satisfaire à

REPRÉSENTER
présenter, décrire, caractériser, préconiser, dépeindre, constituer

SIGNALER
rapporter, couvrir, présenter, annoncer, faire connaître, relater

SUPERVISER
surveiller, contrôler, observer, diriger, gérer

Un petit texte trouvé par hasard. Conseil d'un père à sa fille

Tu seras une grande dame...

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir…

Si tu peux être amante sans être flle d’amour
Si tu peux être forte sans cesser d’être tendre
Et te sentant haïe, sans haïr à ton tour
Pourtant lutter pour te défendre;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un mot;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructrice;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’une penseure;

Si tu peux être dure sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudente,
Si tu sais être bonne, si tu sais être sage,
Sans être morale ni pédante;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite,
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront;

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire,
Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,
Tu seras une femme, ma fille!

Rudyard Kipling, traduit par André Maurois
texte adaptée

03 septembre 2007

Qui a peur de Google ?


Un article de l'Economist:

The world's internet superpower faces testing times

29 août 2007

Ambulance aérienne: AirMédic


Connaissez-vous AirMédic ? http://www.airmedic.net/

80/20, a assisté ce matin à la conférence de Presse de l'inauguration de la nouvelle base d'AirMédic à Mirabel. Voici le communiqué de Presse de cette annonce. 80/20 soutient Air Médic dans son développement des affaires et est fier d'annoncer également un partenariat avec le Bois de Belle-Rivière de Mirabel.

Pensez-y ! 25,00$/an pour être membre fondateur et ne pas payer un sous si vous avez besoin du service. Pensez-y !

Motoneige, motoneigiste:
Chasse et Pêche ! Imaginez-vous chasseur et pêcheur en région éloignée !
Catastrophe, un accident. Qui appeler ?
Votre téléphone satellite vous servira pour la bonne cause. L'ambulance est loin et les chemins forestiers cahoteux. Même Maxime Landry en a parlé dans son blogue de Canoe en primeur en juillet.
http://www.blogue.canoe.com/2007/07/10/air_medic_dans_le_ciel_de_montreal

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate


AirMédic ambulance aérienne dévoile le tout premier hélicoptère-ambulance de la région de Montréal et inaugure sa nouvelle base de Mirabel


MIRABEL, le 29 août 2007 – Monsieur François Rivard, p résident et chef de la direction d’AirMédic ambulance aérienne, a dévoilé publiquement le premier hélicoptère-ambulance affecté à la grande région de Montréal. Cet événement coïncidait avec l’inauguration officielle de la base d’opérations de Mirabel de l’organisation humanitaire fondée par Monsieur Rivard en 2000.

Devant l’important retard qu’accusait le Québec en matière de transport ambulancier héliporté, Monsieur Rivard, ex-paramédic de vol des Forces armées canadiennes, a fondé l’organisation humanitaire en 2000. De déclarer M. Rivard : «En quittant les Forces, j’ai constaté que nous avions au Québec des besoins évidents de transport aéromédical d’urgence. L’avion-ambulance du Gouvernement du Québec était incapable à elle seule de satisfaire tous les besoins … comme elle l’est encore aujourd’hui ».

L’organisation à but non lucratif dont le siège social est à St-Honoré-de-Chicoutimi dispose également de bases d’opération à Québec et à Trois-Rivières. Soulignant qu’il s’agissait d’un jour important tant pour AirMédic que pour la population, il ajoute : « Montréal rejoint enfin les autres grandes villes nord américaines au chapitre du transport aéromédical héliporté ».

La base de Mirabel

Le directeur médical de la base de Mirabel, Dr. Patrick Limoges, se réjouit de l’ajout de cette nouvelle base d’opérations à Mirabel. Elle dispose notamment de quartiers de séjour pour les pilotes et les équipes médicales en plus d’aires et d’installations pour la mise en disponibilité permanente de fournitures et d’équipements médicaux spécialisés dont des instruments et des appareils certifiés pour le vol ainsi que des médicaments.

« Nous avons vraiment tout ce qu’il nous faut à portée de la main pour répondre avec précision et efficacité aux appels d’urgence qui nous parviennent. Cette nouvelle base peut nous permettre d’être en vol en moins de 10 minutes pour amener des soins médicaux sur mesure à un blessé ou un malade », d’expliquer Dr. Limoges.

L’appareil

L’hélicoptère-ambulance affecté à la centrale d’opérations de Mirabel est de type Dauphin AS-635. L’appareil est certifié pour le vol de nuit et offre dans des conditions de vol normales une autonomie de vol de plus de 3 heures à l’intérieur d’un rayon de 400 kilomètres. Le Dauphin AS-635, muni de deux moteurs Turbomeca de 800 chevaux, atteint une vitesse de croisière de 283 km/heure et une altitude maximale de 3 600 mètres.

Le Dauphin AS-635 d’AirMédic peut accommoder deux civières et un équipage médical de 4 personnes.

Le porte-parole d’AirMédic ambulance aérienne

De son côté, le porte-parole d’AirMédic, le comédien Gaston Lepage, rappelle qu’AirMédic est une organisation humanitaire qui répond à un besoin réel au Québec en raison des caractéristiques géographiques du territoire et des distances qui séparent la population des centres hospitaliers, et en particulier, de ceux des grands centres de santé spécialisés de Québec et de Montréal. D’ajouter M. Lepage : « Un accident ou un malaise sérieux peut nous arriver n’importe où. En pleine nature ou en banlieue de Montréal, notre vie peut dépendre d’AirMédic ».

Il encourage la population, qu’on soit citadin ou qu’on habite les régions éloignées du Québec, à devenir membres donateurs de l’organisation. M. Lepage poursuit : « AirMédic est au service de la population du Québec. AirMédic est un projet de société québécois, une réussite québécoise qui dépend de la volonté et de la générosité de chacun d’entre nous ».

À propos d’AirMédic

Fondée en 2000 par le président et chef de la direction actuel, M. François Rivard, AirMédic ambulance aérienne est un organisme à but non lucratif qui vient en aide aux personnes en besoin de services aéromédicaux.

En plus des services de transport sanitaire aérien, AirMédic, offre une formation hautement spécialisée en aéromédical, des services de transport aérien humanitaire et de dons d’organes, ainsi que des services d’affectation en aéromédical.

AirMédic est soutenue par les contributions financières de ses quelques 105 000 membres donateurs, commanditaires, partenaires corporatifs et citoyens engagés par le biais de la Fondation AirMédic. En sept années d’existences, AirMédic ambulance aérienne a répondu à plus de 1 600 appels d’urgence qui ont mené à des missions au Québec, ailleurs au Canada, aux États-Unis et au Mexique.

-30-

Renseignements :
Jean Lambert, vice-président
Affaires publiques et communication
AirMédic ambulance aérienne
514 592-9560
http://www.airmedic.net/

L'équipe de 80/20 peut être rejoint au:
http://www.i8020.com/

09 août 2007

Une invitation à consulter un blogue fort intéressant

http://www.michelleblanc.com/

Michel Leblanc, M.Sc. commerce électronique
Marketing Internet, consultant et conférencier

Michel Leblanc est un gestionnaire possédant de solides expériences et réalisations en recherches, marketing, ventes et gestion de projets majeurs, dans des contextes technologiques. Grandes capacités d’écoute, d’innovation et de persuasion. Sens de la promotion et de l’entrepreneuriat. Il est toujours à l’affût de défis professionnels me permettant d’utiliser ses talents et sa perspicacité afin de développer et de gérer des budgets complexes et de déployer efficacement des ressources technologiques et humaines.

Son blogue est fort intéressant et demeure un modèle à atteindre. Je vous invite à le consulter et le commenter.

À plus.

08 août 2007

Message pour l'adresse IP 69.157.143.159


Bonjour,
Je vous présente aujourd'hui un exemple de http://www.statcounter.com/. Comme plusieurs le savent, il est facile de savoir qui surf et visite votre site web. Vous trouverez ci-dessous l'exemple d'un fan qui vient nous visiter souvent ces derniers temps. C'est devenu très intéressant pour le marketing relationnel de posséder toutes ces informations.

L'outil de tracking nous permet de savoir qui il est, son adresse, son navigateur, sa résolution d'écran, son systèm d'exploitation et les détails de ce dernier et plein d'autres informations sur l'internaute et son origine. On peut même reproduire les actions de l'internaute lors de sa visite. Imagniez une campagne marketing bien planifiée....

Voici un exemple d'un rapport sommaire sans détails que le site nous offre.

bas6-quebec14-1167953823.dsl.bell.ca (Sympatico Hse) [Edit Label]
Quebec, Quebec, Canada, 0 returning visits
Date
Time
WebPage
July 31st 2007
15:17:34
http://www.google.ca/search?hl=fr&rls=GGLH%2CGGLH%3A1969-53%2CGGLH%3Afr&q=benoitbenoitgrenier.blogspot.com/
July 31st 2007
15:18:18
http://www.google.ca/search?hl=fr&rls=GGLH%2CGGLH%3A1969-53%2CGGLH%3Afr&q=benoitbenoitgrenier.blogspot.com/
July 31st 2007
15:26:25
http://www.google.ca/search?sourceid=navclient&hl=fr&ie=UTF-8&rls=GGLH,GGLH:1969-53,GGLH:fr&q=benoitbenoitgrenier.blogspot.com/
July 31st 2007
15:30:50
http://www.google.ca/search?sourceid=navclient&hl=fr&ie=UTF-8&rls=GGLH,GGLH:1969-53,GGLH:fr&q=benoitbenoitgrenier.blogspot.com/
July 31st 2007
15:48:47
benoitgrenier.blogspot.com/
July 31st 2007
15:50:30
benoitgrenier.blogspot.com/
July 31st 2007
15:50:43
benoitgrenier.blogspot.com/
July 31st 2007
15:50:51
benoitgrenier.blogspot.com/
July 31st 2007
15:51:20
benoitgrenier.blogspot.com/benoitgrenier.blogspot.com/2006_12_01_archive.html
July 31st 2007
15:54:37
benoitgrenier.blogspot.com/2006_12_01_archive.htmlbenoitgrenier.blogspot.com/2006_11_01_archive.html
July 31st 2007
15:55:44
benoitgrenier.blogspot.com/2006_11_01_archive.htmlbenoitgrenier.blogspot.com/search?updated-min=2006-01-01T00%3A00%3A00-05%3A00&updated-max=2007-01-01T00%3A00%3A00-05%3A00&max-results=16
August 2nd 2007
11:52:09
http://www.google.ca/search?sourceid=navclient&hl=fr&ie=UTF-8&rls=GGLH,GGLH:1969-53,GGLH:fr&q=benoitbenoitgrenier.blogspot.com/
August 3rd 2007
09:20:29
http://www.google.ca/search?hl=fr&q=benoitbenoitgrenier.blogspot.com/
August 7th 2007
10:01:21
http://www.google.ca/search?hl=fr&rls=GGLH%2CGGLH%3A1969-53%2CGGLH%3Afr&q=benoitbenoitgrenier.blogspot.com/
August 7th 2007
10:01:38
http://www.google.ca/search?hl=fr&rls=GGLH%2CGGLH%3A1969-53%2CGGLH%3Afr&q=benoitbenoitgrenier.blogspot.com/2007/06/connaissez-vous-la-loi-sur-la.html
August 8th 2007
15:03:28
http://www.google.ca/search?sourceid=navclient&hl=fr&ie=UTF-8&rls=GGLH,GGLH:1969-53,GGLH:fr&q=benoitbenoitgrenier.blogspot.com/


VISITOR ANALYSIS
Referring Link
http://www.google.ca/search?hl=fr&rls=GGLH%2CGGLH%3A1969-53%2CGGLH%3Afr&q=benoit
Host Name
bas6-quebec14-1167953823.dsl.bell.ca
IP Address
69.157.143.159
[Edit Label]
Country
Canada
Region
Quebec
City
Quebec
ISP
Sympatico Hse
Returning Visits
0
Visit Length
Multiple visits spread over more than one day
VISITOR SYSTEM SPECS
Browser
MSIE 7.0
Operating System
Windows XP
Resolution
1024x768
Javascript

29 juillet 2007

Première condamnation en milieu municipal pour des infractions à la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme

Voir le lien ci-dessous
http://www.commissairelobby.qc.ca/commissaire/communiques/2007/75


Saviez-vous que la loi québécoise sur le lobbyisme est, parmi les autres lois des provinces canadiennes en la matière, celle dont l’application au monde municipal est la plus large. . .

Assurez-vous que les consultants dont vous retenez les services sont enregistrés.

Faites appel à nos services:

Développement 80/20 inc.
Benoit Grenier
514-444-3218
benoit.grenier@developpement8020.com
http://www.developpement8020.com/

22 juillet 2007

Journal de bord d'un rêveur citadin

http://www.cyberpresse.ca/article/20070722/CPENVIRONNEMENT/707220388/6108/CPENVIRONNEMENT

Je reproduis ici un article fort intéressant écrit par Jean Lemire dans CyberPresse. Encore merci de nous alimenter d'aussi belles réflexions. Merci à La Presse et CyberPresse de soutenir un grand comme lui.

par Jean Lemire
La Presse
Collaboration spéciale

J'aime encore tenir un journal, comme je l'ai fait au cours de mon dernier voyage. Par contre, il faut dire que mon environnement urbain n'offre plus les mêmes sources d'inspiration. Le sablier du temps laisse filer les jours d'un été hésitant, sans que je ne trouve les mots pour les décrire avec la justesse d'hier.

Je n'ai jamais apprécié le spectacle bruyant des villes, pas plus que sa tiède odeur d'humanité. Je n'ai pas encore goûté la mer depuis mon retour à la vie dite normale. La mer me manque. Quand je ferme les yeux, c'est elle que j'entends. L'effluve iodé et la fraîcheur de la brise d'été sur une plage, la nuit, me transportent aisément en longues rêveries. Le rêve, bien souvent, est fait de voyages et de grands espaces.

Sur les plages de mes souvenirs, j'aime regarder le sable, minuscules grains qui s'empilent pour donner cette étendue mouvante, celle qui efface rapidement les traces de notre passage. L'empreinte, ici, est soufflée par le vent ou noyée par la vague en échouage. La nature efface les preuves de notre présence. Les traces de notre passage sont toujours effacées par le temps.

Les plages offrent toujours l'horizon infini, cette ligne bleue le jour ou noire la nuit, suspendue au-dessus de la mer. La mer infinie, pour un marin, c'est un appel au départ. La destination n'a souvent aucune importance. La mer n'a pas de routes ou de chemins. Comme la vie, elle n'a que courants et humeurs. C'est nous qui choisissons la route, parfois difficile et à contre-courant, parfois belle et pacifique. Pour un marin, elle est aussi atlantique, australe, du Nord ou indienne. Peu importe. Au large, il n'y a pas de frontières ni de discrimination. Les navigateurs s'accommodent raisonnablement de l'internationalité des lieux.

Partir sans but, sans destination, pour simplement retrouver le long berceau des vagues, le bruissement de l'eau contre la coque, l'exquise quiétude de la virginité des lieues. Le silence du large s'écoute sur la plage, aussi fort et puissant qu'un cri dans la nuit. Que cet appel est troublant!

Quand j'ouvre les yeux et que je réalise que la ville m'a fait citadin, ma liberté suffoque dans la masse, affranchie de son espace vital. L'humain s'asphyxie dans la ville si on le prive de sa liberté. On dit que notre liberté s'arrête là où celle de l'autre commence. Pourquoi alors faut-il heurter nos croyances et nos convictions pour espérer le simple bien commun? Le rêve d'une meilleure qualité de vie pour l'humanité ne devrait-il pas être fait d'unanimité? Je ne vous parle pas d'environnement pour son côté vert et revendicateur. L'environnement se définit comme l'ensemble des conditions naturelles et culturelles dans lesquelles les organismes vivants se développent. Il peut être rural, vierge ou sauvage, mais aussi urbain. Mais toujours, il devrait être protégé, embelli, respecté, puisqu'il supporte la vie. Il n'y a rien de plus naturel pour un être vivant dans un milieu que de respecter l'environnement qui lui permet de se développer. Se développer... Voilà où le concept perd souvent ses racines. Voilà où il se perd souvent en définitions.

Le développement se définit de bien des façons. Il peut, entre autres choses, être durable ou économique. En théorie, le développement économique peut embrasser les règles du développement durable. Une économie juste dépend d'une société équitable et d'une planète en santé. Malheureusement, trop souvent, l'appât du gain prédomine au profit des individus, des sociétés, des droits humains et de l'environnement. La loi du plus fort est peut-être issue d'un concept inspiré de la nature, mais que reste-t-il de nature en nous?

Peut-être ne suis-je qu'un rêveur, un homme qui préfère fermer les yeux pour voyager un peu. On dit que les voyages sont la nourriture des rêves. Sans doute faut-il alors partir pour éprouver la solitude. Revenir, pour espérer la réunion. Celle des êtres, bien sûr, mais aussi celle des idées, communes, qui font bouger des sociétés entières. C'est ce que j'ai constaté avec joie à mon retour de l'Antarctique. Notre société change et des valeurs nouvelles, plus respectueuses de la vie, s'inscrivent de plus en plus dans notre quotidien. La jeune génération a une longueur d'avance sur nous. Heureusement. Elle représente l'espoir réel d'un développement véritablement durable, d'une empreinte écologique plus discrète, plus facile à effacer. Tant mieux pour les plages, pour le sable qui reprend ses droits à chaque marée, au nom d'une nature mouvante, en pleine évolution.

Il suffit de fermer les yeux pour que s'effacent les preuves de notre présence sur cette terre empruntée. S'il est vrai que les traces de notre passage sont toujours effacées par le temps, il en faudra beaucoup pour compléter le changement que nous avons amorcé. Mais j'y crois, et l'ardeur des convictions de nos jeunes m'aide à garder les yeux ouverts. Oui, on peut encore rêver avec les yeux ouverts sur la vie, en ville, en mer, en voyage...

L'auteur est biologiste, photographe et cinéaste. Il a été chef de trois missions à bord du voilier Sedna IV, dont la plus récente en Antarctique.

14 juillet 2007

Toute une équipe ! Merci à vous tous !

Vous savez, une intervention comme celle subit il y a deux semaines déjà mobilise un paquet de monde autour de soi. À commencer par ma partenaires de vie qui fût à tout instant, la présence qu’il me fallait, le soutien nécessaire, la tour de communication avec vous tous. Anne-Marie c’est une femme exceptionnelle. Ses mots et son amour me permirent de m’accrocher dans les moins bons moments et beaucoup plus. Je t’aime Anne-Marie. Je t’ai, tu m’as, et une chance qu’on ça!...

Ensuite vient notre famille et nos amis qui subissent et se font du mauvais sang. Mais votre présence se fait sentir et encore une fois merci de votre soutien et vos prières. Je suis dorénavant à vos côtés.

Maintenant, je tiens à remercier dans l’ordre et le désordre tout le personnel infirmier et de soutien de l’hôpital Laval de Québec qui m’ont accompagné et prodigué les soins de tous les instants. Chacun de vous a une place particulière gravée dans mes souvenirs. De plus, lorsque je pense à vous individuellement, un événement, une anecdote, un rire, un pleur, une douleur est gravée dans ma mémoire. Vous avez tous votre place dans mon cœur à un endroit particulier. Que se soit pour la best aiguille, celle qui a clanché la best aiguille, le première journée sans supervision comme infirmière et plein d’autres moments, je ne vous oublierai pas. Pour ceux dont je n’ai pas les noms, considérez-vous comme faisant aussi partie de l’équipe.

Soyez fier de ce que vous accomplissez ! Vous le méritez pleinement ! Je suis devenu un ambassadeur de votre travail. Je le comprend mieux et je puis vous assurer de tout mon soutien dans le futur. Merci à vous tous !
· Marie-Pier Potvin
· Yves Lavoie
· Véronique Imbeault
· Nathalie Morin
· Céline Duchange
· Annick Landry
· Marie-Josée Chrétien
· Csaba Laszlo
· Jenny Lambert
· Audrey Blackburn
· Vanessa
· Lynda Blais
· J Dancause
· Valérie Gagné
· Lise Lachance
· Annick Ricard
· Martin Bouchard
· André Séguin
· Lyne Théberge
· Sylvie Brisson

Enfin, Merci aux docteurs Jean Perron, Marie Arsenault, S Karoubi, Gilbert, Saint-Pierre, Dumond pour leurs apports et soins respectifs. On se revoit en septembre pour la rédaction du livre.

Toute une équipe pour moi. Merci !

Benoit Grenier (chirurgie 3 juillet 2007, Myectomie septale)

12 juillet 2007

Mission HCM 2007: Première étape réussie !




J’arrive au sommet fatigue, épuisé et fourbu. C’était toute une randonnée celle-là. Imaginez débuter une aventure que vous savez au départ difficile, risqué et même un peu téméraire. Il fallait toutefois la faire celle-là. Le risque de mort subite devenait trop présent. C’est comme un match ou vous savez d’avance que vous tomberez, vous blesserez et aurez mal, très mal. Pas trop jojo comme topo. Mais comme disait un ami, au moins tu gagneras et vaincras.

Oui, l’intervention s’est bien déroulée. L’obstruction est enlevée. La maladie demeure et devrait bien être contrôlée par médication et me permettre de mener une vie normale comme vous tous. À part une ligne électrique en moins dans mon cœur et une longue réhabilitation, tout devrait aller.

Cette aventure m’a aussi appris ce qu’est réellement le courage et la détermination.

La vie est fragile. Méritez-là à tout instant ! Croyez-moi on peut facilement tomber ! Donnez, aimez ! C’est tout ce qui est important. J’arrive au sommet avec ma partenaire de vie, mes enfants et vous tous, famille et amis. Votre appui et votre soutien me sont parvenus par différentes formes et furent appréciés. Merci.

Maintenant le futur se présente déjà à l’horizon. Un livre sur la maladie (cardiomypathie hypertrophique ou IHSS) avec le chirurgien et la cardiologue de l’Institut de Cardiologie de Québec ainsi que l’équipe du Docteur ED Wigle de Toronto dans mes temps libres.

Un retour au boulot progressif au rythme de mes capacités suivra. Ne vous inquiétez pas, j’écouterai mon corps (pour les frileux et les inquiets à mon égard).

À venir : Remerciements et anecdotes de l’équipe médicale de l’Institut de Cardiologie de Québec et de l’hôpital Laval.

Salut!

19 juin 2007

Connaissez-vous la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme ?

Le Gouvernement du Québec a adopté la Loi sur la transparence et l’éthique il y a quelques années. Qui connaît cette Loi ? Qui est inscrit au registre dans la région? Quel député, membre de son personnel connaissent cette Loi et appliquent ses principes ? De tout ceux qui rencontrent le maire d’une municipalité, un directeur général ou le secrétaire-trésorier de celle-ci, qui sait qu’un individu, membre d’un groupe de défense ou groupe d’intérêt doit être inscrit au registre des lobbyistes du Québec.

La Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme

Adoptée à l'unanimité de l'Assemblée nationale du Québec le 13 juin 2002, la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme vise à rendre transparentes les activités de lobbyisme exercées auprès des titulaires de charges publiques et à assurer le sain exercice de ces activités.

Saviez-vous qu’un représentant syndical qui rencontre un député pour influencer ce dernier dans une décision qu’il prend ou prendra sur un règlement doit s’inscrire au registre ? Saviez-vous qu’un consultant œuvrant pour une entreprise ou un organisme et qui rencontre une personne titulaires d’une charge publique doit s’inscrire si ses activités correspondent à celles identifiées comme étant du lobbyisme?

Mais pourquoi donc cette Loi ? Monsieur Maxym Boucher, étudiant au baccalauréat en science politique à l’Université Laval écrivait dans un article reproduit sur le site du commissaire au lobbying du Québec (http://www.commissairelobby.qc.ca/commissaire) et lauréat du concours de rédaction sur le thème de l’encadrement du lobbyisme que :

L’étude montre comment les institutions démocratiques, les élus et les décideurs politiques peuvent bénéficier d’une loi qui permet une meilleur réconciliation du bien commun des citoyens et des intérêts particuliers des groupes, associations, entreprises et organisations de la société québécoise. Bref, en regard de la relation entre l’intérêt particulier et le bien commun, l’analyse cherche à démontrer comment l’encadrement du lobbyisme améliore la vie démocratique et, par le fait même, la confiance des citoyens en leurs institutions.
Pensez-vous que l’on en a besoin ces temps-ci ? Moi je pense que oui, très certainement. Et ce, surtout dans le contexte actuel de gouvernement minoritaire et la fragilité de notre structure politique actuelle.

On retrouve aussi sur le site internet une définition du lobbyisme qui décrit bien les activités en question. Je vous invite à bien y saisir les nuances.

Mais qu'est-ce que le lobbyisme?

Le lobbyisme consiste en une communication orale ou écrite avec le titulaire d'une charge publique en vue d'influencer une décision législative ou administrative. Par le lobbyisme, une personne, des regroupements de personnes, des organismes à but non lucratif ou même des entreprises peuvent influencer les décideurs publics de l'Assemblée nationale, du gouvernement et des municipalités.

Les lobbyistes jouent un rôle d'information concernant les questions au sujet desquelles des décisions doivent être prises. Ils permettent ainsi aux autorités publiques de prendre des décisions plus éclairées et en toute connaissance de cause. Cet aspect est particulièrement important dans les domaines d'activités très complexes.

Au Québec, le lobbyisme est reconnu par la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme. C'est une pratique légitime. La Loi encadre les activités de lobbyisme pratiquées notamment auprès :

des élus;
des fonctionnaires du gouvernement du Québec et des municipalités;
des responsables et du personnel de certains organismes ou entreprises du gouvernement comme la CSST, la SAAQ, Loto-Québec, la SAQ, Hydro-Québec et la Caisse de dépôt et de placement du Québec;
des responsables et du personnel de certains organismes sans but lucratif chargés d'octroyer des fonds publics comme le Fonds de recherche en santé du Québec.
Source : http://www.commissairelobby.qc.ca

Est-ce bon pour la démocratie ?

Maxym Boucher ajoute dans son texte : Dans cette perspective, rendre l’exercice du lobbyisme officiel et transparent, c’est poser un écueil à la méthode qui consiste à gonfler l’importance des intérêts que le lobbyiste tente de faire reconnaître. Puisque la loi exige que l’on fournisse des informations capitales que l’on tient dans un registre, elle tempère l’asymétrie de l’information qui règne entre le représentant de l’intérêt particulier, le lobbyiste, et le représentant de tous les citoyens qu’est le titulaire de la charge publique.

En somme, l’encadrement du lobbyisme participe à l’amélioration d’une démocratie québécoise plus mature en établissant un environnement légal et en posant l’impératif de la transparence.

La Loi distingue également trois types de lobbyistes. Selon les informations obtenues sur le site du commissaire au lobbyisme du Québec, les différents types de lobbyistes sont :

Le lobbyiste-conseil

C'est une personne, salariée ou non, dont l'occupation est d'exercer des activités de lobbyisme pour le compte d'un client en échange d'argent, d'avantages ou d'autres formes de compensation ou de contrepartie. Le lobbyiste-conseil peut travailler dans une agence de relations publiques ou être travailleur autonome. Il peut, par exemple, être un spécialiste en relations publiques, un avocat, un ingénieur, un architecte, un urbaniste, etc.

Exemple : Henri est un avocat payé par son client pour intervenir auprès du ministre de l'Environnement en vue d'obtenir que la politique relative à l'utilisation des pesticides soit modifiée.

Le lobbyiste d'entreprise

C'est une personne qui occupe un emploi ou une fonction dans une entreprise à but lucratif et dont une partie importante de ses tâches consiste à exercer des activités de lobbyisme pour le bénéfice de cette entreprise.

Exemple : Louise est employée par une entreprise qui se spécialise dans le béton. Ses fonctions consistent principalement à faire des représentations auprès du ministère des Transports afin qu'il favorise l'utilisation de ce matériau dans la construction des routes.

Le lobbyiste d'organisation

C'est une personne qui occupe un emploi ou une fonction dans une organisation à but non lucratif. Ce lobbyiste, comme le lobbyiste d'entreprise, est visé par la Loi si une partie importante de ses tâches consiste à exercer des activités de lobbyisme pour le bénéfice de cette organisation.

Exemple : Geneviève est employée par l'Association des manufacturiers d'équipements de bureaux. Ses fonctions consistent principalement à faire des représentations auprès de la Ville de Montréal pour obtenir des contrats d'approvisionnement pour les membres de son association.

Saviez-vous que ?
Saviez-vous que La Loi est applicable dans toutes les municipalités du Québec depuis le 1er juillet 2005 ?
Saviez-vous que Le lobbyiste doit déclarer et identifier les coordonnées de son client?
Saviez-vous que sont seules concernées les organisations constituées à des fins patronales, syndicales ou professionnelles et les organisations à but non lucratif composées majoritairement d'entreprises à but lucratif ou dont les membres sont majoritairement des entreprises à but lucratif ? Par exemple, le Syndicat des professionnels de la fonction publique, le Conseil du patronat, l'Association des manufacturiers du bois de sciage, les chambres de commerce et le Conseil de l'industrie forestière du Québec sont tous des organismes devant respecter la Loi.
Saviez-vous que les activités de lobbyisme faites par les petites et moyennes entreprises, auprès des titulaires de charges publiques de toutes les municipalités du Québec, sont visées par la Loi et le code tout autant que celles exercées par les multinationales ?

Et la transparence ?

L’objet de la Loi est précisé à l’article 1 et il est dit que:

Reconnaissant que le lobbyisme constitue un moyen légitime d'accès aux institutions parlementaires, gouvernementales et municipales et qu'il est dans l'intérêt du public que ce dernier puisse savoir qui cherche à exercer une influence auprès de ces institutions, la présente loi a pour objet de rendre transparentes les activités de lobbyisme exercées auprès des titulaires de charges publiques et d'assurer le sain exercice de ces activités.
Maintenant dans notre région, qui fait du lobbying? Qui surveille cette pratique ? Comment s’inscrire et que peut faire le citoyen qui observe des communications d'influence auprès de titulaires de charges publiques de la part d'une entreprise non inscrite au registre des lobbyistes, par exemple? Tout citoyen qui constate des manquements à la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme ou au Code de déontologie des lobbyistes peut les signaler au Commissaire au lobbyisme par lettre, courriel ou téléphone.

De plus, vous pouvez consulter le registre pour savoir qui tente d’influencer nos élus autant provinciaux que municipaux. Consultez le registre à l’adresse suivante : http://www.commissairelobby.qc.ca/citoyens/consulte_registre

Pour télécharger l’article de Monsieur Boucher : http://www.commissairelobby.qc.ca/documents/File/concours_gagnant_maxym_boucher(2).pdf

Enfin, êtes-vous considérés comme lobbyistes au sens de la Loi? Quoi faire pour s’inscrire ? Messieurs, Mesdames les députés, maires, attachés politiques et employés municipaux, avez-vous invité ceux qui vous rencontrent et tentent d’influencer vos décisions à s’inscrire au registre ?

Enfin, cette transparence et cette éthique doit inclure tous les acteurs de notre société. Une sensibilisation doit être amorcée pour voir l’adhésion volontaire devenir essentielle. Maxym Boucher l’étudiant en science politique témoignait enfin dans son écrit au sujet de cette loi par l’exemple d’un de ses professeurs qui lui disait qu’une bonne loi suscite le respect général. Je crois que oui, nous avons une bonne Loi. Il faudra toutefois mieux la connaître.

Dans une nouvelle ère politique qui s’amorce, ne voyons-nous pas là une occasion de réussir cette transparence et une éthique politique renouvelée? Finalement, je tiens à féliciter le travail de l’équipe du commissaire au lobbyisme du Québec pour le site internet qui présente si bien le sujet. Nous nous en sommes largement inspirés pour écrire le présent texte. Merci.

Maintenant, à nous de jouer !

Benoit Grenier
Conseiller
Développement 80/20 inc.
Communications d’influence et renseignements d’affaires
http://www.developpement8020.com

14 juin 2007

L'intégrité a-t-elle une valeur pour vous ?




Connaissez-vous beaucoup de personne autour de vous se plaindre de la difficulté à vivre dans leur milieu de travail ?

Tout commence à devenir disfonctionnel si l'on s'y penche le moindrement. Gérer ce qui n'a pas de sens, tolérer des comportements, des situations, des manières de faire innacceptables, voire des comportements insouciants et des incompétances si évidentes. Des abus de pouvoir et des pressions sur certains employés quotidiennement et ce, sans dire un mot.

On se dit une société tolérante mais dans les faits, on régente tout. Je sillone ces temps-ci les salles d'attente d'hôpitaux. Remarquez le nombre d'affiche qui interdisent ceci ou cela. On veut le respect. On le souhaite mais on se sert d'affiche pour le justifier et non pas les comportements humains et les relations entre les gens pour l'illustrer et le présenter.

On ne peut même plus présenter notre opposition à quelque chose ou à une idée sans se faire taxer de frustré et même de manquer de respect. Faut-il rester silencieux et prendre son Ativan pour être aimé ? Faut-il opter pour la bière, le vin ou le petit joint et surtout ne pas sortir de chez soi de crainte d'affronter la vie ?

Que pensez maintenant de vos démons intérieurs et les conflits qui s'y attachent ? On n'a pas à se demander pourquoi avons-nous les nerfs à vif ? On n'exprime plus. On ne se donne plus le droit. Et si on se le permet, on nous répondrait de pas déranger. Cela ne se fait plus. Devant la menace de l'infection et du C difficile, on asseptise tout, même la pensée.

Dans le fond on sait bien que l'on joue à cache cache avec soi-même. Avec du courage et des convictions, on prend des risques. Croire et et agir selon ses valeurs ne riment pas bien avec la rectitude politique et le concensus ambiant.

Les braves ne se bousculent pas à la porte. On attend que cela devienne évident. Pensons aux magouilles entourant Norbourg, le scandale des commandites, les scandales corporatifs américains et canadiens passés et à venir (Enron, etc.). Parce qu'il y en a. Prix du pétrole et de l'essence etc. Pensons aux politiques internationales de Bush, aux guerres sans fondement et ne favorisent que quelques individus. Pensons aussi aux scandales des diamants de sang au Sierra Leone et au Libera. Ici aussi, on a notre lot. Lieutenante gouverneure, et bien autre qui demeure caché tant et aussi longtemps qu'un brave n'y travaillera pas. Qui veut démasquer à part quelques journalistes mercenaires? Et encore là c'est pour faire la page frontisipice la plupart du temps. Dans mon village, je dénonce l'utilisation de plus de 45000 $ pour l'embellissement de l'hôtel de ville avec des plantes vertes et des fleurs. Et tout cela avec de l'argent du pacte rural. qu'on ne vienne pas me faire croire qu'avec ces plantes vertes on fera découvrir la ruralité et les avantages de la campagne. Faut-il faire nous aussi la plante verte pour ces magouilleux ? Peut-être mais pas moi. On perd de vue les objectifs car l'intégrité commence à manquer.

On me dira que ce sont des cas extrême. Peut-être, mais c'est un signe évident du continuum du silence qui régit nos vie. Si on parle, on se fait mettre de côté. On marginalise. On normalise. C'est drôle, cela me fait penser à un courant politique qui fût dans un passé pas si lointain porteur d'un mirage national. Oh qu'ils le défendent leur désastre. Et c'est pourquoi ils mettent la pression maintenant. Il faut justifier l'injustifiable.

Cela existe à tous les échelons de la société. On fait systématiquement de l'aveuglement volontaire . On se tait et cette inaction peureuse de tous justifie maintenant tout.

Geneviève St-Germain a écrit un jour: On dira que cela a toujours marché comme cela ? Mais ne serait-on pas en mesure d'attendre mieux, en ces temps où l'on porte l'authenticité et l'intégrité au panthéon de nos valeurs personnelles et collectives ?






À vous la parole maintenant !

Note: Je me suis grandement inspiré d'un article paru dans Chatelaine du mois de mars 2005 par Geneviève St-Germain. Merci à Chatelaine de nous offrir de si bonnes réflexions dans nos salles d'attente. Cela permet de forger l'esprit critique. Je me devais d'ajouter à ce qui avait été dit.